ArcelorMittal prolonge de six mois l'arrêt des hauts fourneaux de Florange

Le groupe l'a annoncé vendredi aux représentants du personnel. Les syndicats craignent la fermeture du site lorrain d'ici à la fin de l'année.

Les hauts fourneaux du site ArcelorMittal de Florange (Moselle), le 24 février 2012.
Les hauts fourneaux du site ArcelorMittal de Florange (Moselle), le 24 février 2012. (J.B. LE QUERE / MAXPPP)

Sans surprise, le groupe ArcelorMittal a annoncé vendredi 1er juin aux représentants du personnel la prolongation pour les six prochains mois de l'arrêt des deux hauts fourneaux de Florange (Moselle). 

"Ils ont décrit une situation très mauvaise en Europe", a déclaré Yves Fabri, délégué CGT, la CFDT dénonçant dans un communiqué "la stratégie d'ArcelorMittal de concentrer ses productions sur un nombre limité de sites, dans une logique avant tout financière".

L'intersyndicale reçue lundi par Hollande

Cette prolongation constitue "un mauvais signe" pour l'avenir du site lorrain, dont les syndicats craignent la fermeture d'ici à la fin de l'année, a ajouté Frédéric Weber, l'un des responsables de la CFDT-Florange.

Le président de la République, François Hollande, recevra à sa demande l'intersyndicale du groupe sidérurgiste ArcelorMittal le lundi 4 juin dans la matinée.