EDF va-t-elle être complètement réorganisée ?

Le PDG d’EDF a présenté jeudi 20 juin aux syndicats un projet de scission, avec le nucléaire séparé de l'électricité.

France 2

Un projet prévoit de scinder EDF en deux. D'un côté, le nucléaire, détenu à 100% par l'État. De l'autre, l'électricité pour les particuliers et les entreprises. Cette filiale serait ouverte aux capitaux privés. Face au vieillissement des centrales, EDF doit investir des dizaines de milliards d'euros. Difficile pour l'électricien qui a déjà une dette de 33 milliards. La vente au privé d'une partie de l'entreprise pourrait rapporter de l'argent frais.

Levée de boucliers politique et syndicale

La privatisation partielle soulève une levée de boucliers politique et syndicale. "C'est une catastrophe pour nous", déplore Philippe Page Le Mérour, délégué central CGT EDF. Ce projet ne pourra voir le jour que si une loi est votée par le parlement. Pas simple alors que la privatisation d'Aéroports de Paris soulève déjà de nombreuses oppositions. De plus, la Commission européenne pourrait s'opposer au projet de la nationalisation de la partie nucléaire en raison de la libre concurrence. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège d\'EDF à la Défense, le 1er juin 2019.
Le siège d'EDF à la Défense, le 1er juin 2019. (ELKO HIRSCH / HANS LUCAS / AFP)