Castorama et Brico Dépôt : 500 emplois administratifs délocalisés

En France, 500 emplois risquent de disparaître chez Castorama et Brico Dépôt. Des postes administratifs basés dans le Nord qui vont être délocalisés en Pologne.

France 3

Dans les enseignes de bricolage Castorama et Brico Dépôt, 500 emplois sont menacés. Selon les syndicats, les postes vont être délocalisés à Cracovie, en Pologne, à 1 500 km de la France. Au siège social, à Templemars, dans le Nord, plus de 200 salariés seraient concernés. "On nous a lâché une bombe comme ça, du jour au lendemain", note un salarié. "En Pologne, ça coûte moins cher les salaires", constate un autre.

Concurrence acharnée

Une délocalisation décidée par la maison-mère, le groupe britannique Kingfisher. "C'est une nouvelle étape qui doit nous permettre de devenir une entreprise plus efficace", explique la direction. Plus efficace et surtout moins coûteuse dans un secteur très concurrentiel. Cette année, Mr. Bricolage en a fait les frais. 17 magasins ont fermé, dont celui de Saint-Quentin, en Picardie. C'est la concurrence de Bricoman, plus grand et moins cher, qui a précipité la chute du magasin. Chez Castorama et Brico Dépôt, les syndicats annoncent une mobilisation dans les semaines à venir. Ils emploient 20 000 personnes en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un magasin Castorama à La Chapelle-Saint-Aubin (Sarthe), le 10 août 2013.
Un magasin Castorama à La Chapelle-Saint-Aubin (Sarthe), le 10 août 2013. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)