Auchan : un possible plan de départs volontaires suscite la crainte dans les Hauts-de-France

Coup dur pour les salariés du groupe Auchan. L'enseigne de grande distribution devrait annoncer lundi 6 janvier la suppression de 1 000 postes en France. La direction devrait proposer un plan de départs volontaires. Une perspective qui inquiète dans le Nord et le Pas-de-Calais, là où est né le groupe.

France 3

La rumeur se propage. Le groupe Auchan, deuxième employeur de la région Hauts-de-France, prévoirait un vaste plan de départs volontaires. Plus de 1 000 salariés seraient concernés. La direction refuse de communiquer. Même les syndicats sont dans le flou. Fin avril, Auchan annonçait la vente de 21 sites, dont deux dans la région. Avec plus de 600 magasins en France, l'enseigne nordiste traverse depuis quelques années une situation économique difficile. En 2018, elle aurait perdu plus de 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

"Les grands hypermarchés sont un peu has-been"

C'est tout un modèle de consommation qui est remis en cause. "Les grands hypermarchés sont un peu has-been (...) La formule commerciale qui a l'air de se dégager, c'est la création de 'corners', c'est-à-dire des spécialistes qui viennent s'installer à l'intérieur même du magasin", explique Guy Laplatine, délégué central CFDT Auchan. Les autres marques du groupe Mulliez, qui détient Auchan, pourraient venir à la rescousse de ces grandes surfaces. Le concept existe déjà depuis octobre. Il serait dupliqué, avec des stands à l'intérieur des supermarchés. Quant au plan de départs volontaires envisagé, les organisations syndicales en sauront plus le 15 janvier, date du prochain comité central extraordinaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les produits interdits ont été vendus dans 28 magasins, selon Auchan.
Les produits interdits ont été vendus dans 28 magasins, selon Auchan. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)