Vienne : une institutrice remplaçante pourrait avoir contaminé l'enfant mort de la tuberculose

Deux mois après le décès d'un enfant à la suite de la tuberculose, à Smarves dans la Vienne, on vient d'apprendre qu'une institutrice remplaçante pourrait être à l'origine de la contamination.

France 3

Une réunion publique d'information a eu lieu ce lundi 26 juin au soir à l'école de Smarves, dans la Vienne. C'est là qu'était scolarisé l'enfant décédé de la tuberculose en avril dernier. Il aurait été contaminé par une institutrice remplaçante. Les parents d'élèves se demandent aujourd'hui comment cela a pu arriver et pourquoi l'ensemble des enseignants n'a pas été dépisté.

L'Agence régionale de santé se veut rassurante

L'Agence régionale de santé se veut rassurante. "On cherche maintenant autour de ce nouveau cas, mais c'est peut-être une histoire totalement distincte au final. On est quand même assez serein. Cette enseignante, si on l'a dépisté aujourd'hui, c'est qu'elle faisait partie de l'ensemble du personnel qui a fait partie de cette séquence de dépistage venant de Smarves", précise Stéphane Bouges, le représentant de l'Agence régionale de santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue non datée au microscope du bacille de Koch, la bactérie responsable de la tuberculose, ici grossie 1 000 fois. 
Vue non datée au microscope du bacille de Koch, la bactérie responsable de la tuberculose, ici grossie 1 000 fois.  (GETTY IMAGES)