Vidéo Une journaliste de "Cash Investigation" embauchée sans être diplômée dans un Ehpad Korian

Publié Mis à jour
VIDEO. Une journaliste de "Cash Investigation" embauchée sans être diplômée dans un Ehpad Korian
Article rédigé par
France Télévisions

Sans diplôme ni formation, Marie Maurice est affectée au planning des aides-soignantes. Et pendant trois jours, elle va découvrir le rythme auquel est confronté le personnel soignant de cet Ehpad… Extrait de "Ehpad : l'heure des comptes ?", une enquête de Marie Maurice, diffusée mardi 1er mars 2022 à 21h10 sur France 2.

La journaliste de "Cash Investigation" (replay) Marie Maurice s'est faite embaucher par Korian pour travailler dans un Ehpad. A son arrivée, aucun supérieur ou référent n’est là pour l’accueillir. Dans le vestiaire, elle enfile sa tenue, et se munit d'une caméra cachée. Ainsi équipée, elle rejoint l’équipe de jour qui vient de prendre le relais et se présente : "Je suis Marie, je commence aujourd’hui. Ils t’ont dit que je débutais et que je n’étais pas diplômée ?" Cela ne semble pas poser de problème : "Non, mais ne t’inquiète pas, ce n'est pas grave", lui répond sa collègue.

Sur le planning, la journaliste, pourtant recrutée avec un contrat d'auxiliaire de vie, est affectée à l’équipe d’ASD, celle des aides-soignantes diplômées. Elle découvre ensuite qu’elle n’est pas la seule à travailler comme aide-soignante sans avoir de diplôme. Conversation à l’entrée d’une chambre : "Ah ben, il a passé la nuit tout seul, lui, avec une nouvelle. Il n’y avait personne de diplômé. Ils en ont chié", dit une jeune femme. Ce jour-là, l’équipe compte six aides-soignantes, dont deux non diplômées. 

"Quand on est très, très en retard, il y a même des toilettes qui se font l’après-midi"  

Chacune doit s’occuper de 11 résidents qu’il faut lever, laver et habiller. Tout ce travail avant le déjeuner. En pratique, l’objectif se révèle impossible à tenir. "Marie va vous aider à vous habiller", dit une de ses collègues en entrant dans la chambre d’un résident. Elle précise à la journaliste : "Il y en a qui ont leur toilette à midi. Et il y en a même, parfois, quand on est très, très en retard, pour certaines personnes alitées, il y a même des toilettes qui se font l’après-midi…" Les personnes prises en charge n'ont donc pas une douche tous les jours ? "C’est quasi impossible."

Les aides-soignantes vont enchaîner les toilettes quotidiennes toute la matinée. "Quand on n’a pas le temps, on ne fait pas les jambes et le dos", indique une membre de l’équipe. Pour la plupart des résidents, ce sera un savonnage rapide au gant et à la serviette humide… mais l’horloge tourne. Combien de temps faudrait-il idéalement pour une faire une toilette ? "Pour vraiment faire une toilette nickel, il te faut au minimum vingt à vingt-cinq minutes. Et tu ne les as pas. En gros, si tu veux finir à midi, tu as huit à dix minutes par personne", explique une aide-soignante à la journaliste…

>> Interrogé par Elise Lucet, le directeur général de Korian France affirme : "Je ne dis pas que tout est parfait. On est amené à avoir des personnes (…) qui ne sont pas forcément diplômées, qui vont être mises dans la voie de ce diplôme (…) et qui sont encadrées par des personnes qui sont diplômées, expérimentées."

Extrait de "Ehpad : l'heure des comptes ?", une enquête de Marie Maurice, diffusée mardi 1er mars 2022 à 21h10 sur France 2.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.