Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo L’équitation éthologique, "une façon plus douce et plus juste de travailler le cheval"

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Connaître le cheval, sa nature et ses besoins pour établir une vraie relation de confiance. C’est le but de l’équitation éthologique. Au Haras de la Cense, elle est pratiquée depuis quelques années maintenant. Immersion.
brut
Article rédigé par

Connaître le cheval, sa nature et ses besoins pour établir une vraie relation de confiance. C’est le but de l’équitation éthologique. Au Haras de la Cense, elle est pratiquée depuis quelques années maintenant. Immersion. 

Une discipline scientifique 

L’éthologie est une discipline scientifique qui permet d’étudier le comportement animal dans son milieu naturel. Pour ce qui est de l’équitation éthologique, "c’est une méthode d'éducation, une façon d'éduquer son cheval pour une meilleure compréhension et une meilleure relation mutuelle", comme l’explique Caroline Godin. Au Haras de la Cense, 90 chevaux la pratiquent. 

Pour l’éducatrice, cette démarche a son importance puisque c’est l’humain "qui [est rentré] dans l'univers du cheval et pas l'inverse, donc c'est à nous d'apprendre à le connaître pour pouvoir avoir un langage clair avec lui". L’équitation éthologique serait donc une façon plus douce et plus juste de travailler le cheval. "Plus juste pour le cheval parce qu'on essaie de comprendre comment le cheval apprend, comment on peut décomposer les apprentissages pour que ça soit clair pour lui et que du coup il y ait le moins possible de résistance."

Un bien-être surveillé

Au Haras de la Cense, les infrastructures ont aussi été adaptées afin d’assurer un meilleur bien-être aux animaux. Si les chevaux vivent dans des boxes, tout est fait pour veiller à leurs besoins et recréer les conditions que les animaux connaissent à l’état sauvage. "On a fait attention à ce que ces boxes soient déjà assez grands, lumineux et on voit ici qu'il y a des courettes devant où les chevaux peuvent sortir, ils peuvent avoir comme on voit là des contacts sociaux, donc se gratter entre eux, interagir entre eux", continue Caroline Godin. Quand ils ne sont pas dans leurs boxes, les chevaux peuvent profiter des 150 hectares du site. 

Depuis 2000, le haras a éduqué plus de 1000 chevaux et a formé plus de 2500 personnes à l’équitation éthologique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.