Poissons : comment préserver les espèces ?

Comment manger plus de poisson quand il y en a de moins en moins dans les mers et les océans ? Reportage en Méditerranée dans le golfe du Lion où des mesures sont prises pour préserver les espèces.

France 2

Au large de Port Leucate (Aude), Erwan Berton, l'un des derniers artisans pêcheurs lèvent ses filets alors que le jour se lève à peine. Dans ses filets, des daurades, des bars et d'autres beaux poissons qui sont cependant moins nombreux qu'avant, peut-être à cause de la pollution. Avec la pêche sauvage, l'urbanisation des côtes, la surfréquentation touristique, les poissons sont de moins en moins nombreux.

22 000 € d'amende pour la pêche de poissons trop petits

Dans le port de Leucate, on essaye de faire revenir les poissons. Une société installe des cages remplies de coquilles d'huîtres pour faire office de nursery pour les jeunes poissons. "Quand un prédateur approche, ils viennent naturellement se protéger à l'intérieur des cages vides", explique Sébastien Fonbonne de la société Ecocéan. Grâce à ces cages, nue quinzaine d'espèces devraient revenir.  Les gardes du parc naturel marin ont pour mission de protéger la mer en contrôlant la pêche sous-marine. Xavier Rozec, inspecteur environnement, rappelle que la peine pour la pêche de poissons trop petits est de 22 000 € d'amende. Les gardes se chargent également de ramasser les filets perdus.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aquarium du Trocadéro, à Paris, accueille les poissons rouges des particuliers (illustration).
L'aquarium du Trocadéro, à Paris, accueille les poissons rouges des particuliers (illustration). (KATHERINE DELACRUZ / EYEEM)