La chienne Laïka : le premier être vivant en orbite

Des dizaines d’années après sa mise en orbite par l’Union soviétique, l'héritage scientifique de l'animal qui a donné sa vie pour ouvrir la voie à la conquête spatiale continue à faire polémique

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 3 Novembre 1957, alors que l’URSS et les États-Unis sont lancés dans une course à la conquête spatiale, une chienne russe âgée de trois ans est lancée à bord de l’astronef Spoutnik 2. Laïka, choisie pour sa robustesse et conditionnée par des mois d'entraînement,  devient le tout premier être vivant à être placé en orbite autour de la Terre. Cependant, elle ne survit que 7 heures dans la capsule, dans des circonstances restées floues pendant des années. Les scientifiques responsables de l’expérience n’envisageaient pas la survie de la jeune chienne comme une éventualité possible.

Ce n’est qu’en 2002, des décennies plus tard et après la chute de l’URSS, que les conditions exactes de sa mort sont révélées : en orbite autour de la planète bleue, Laïka a succombé à un stress intense et à une défaillance du système de refroidissement de la cabine. Les scientifiques en charge de l’opération ont eux-mêmes remis en cause le prix à payer pour son succès.

La chienne Laïka : le premier être vivant en orbite
La chienne Laïka : le premier être vivant en orbite (Brut.)