Coronavirus : des chiens pour dépister le virus

L’aéroport d’Helsinki (Finlande) propose à ses voyageurs d’être dépistés à l’aide du flair de chiens entraînés. Une technique qui serait presque infaillible.

France 3

Fini les tests PCR classiques du côté de l’aéroport d’Helsinki en Finlande. Les voyageurs peuvent, s’ils le souhaitent, être dépistés d’une nouvelle manière pour savoir s’ils ont contracté le coronavirus. Ce sont des chiens parfaitement entraînés qui ont acquis la capacité à détecter ou non la présence du virus sur une personne. L’éducatrice ayant développé ce système assure que la fiabilité est de 100%. Si le chien estime que le test est positif, la personne dépistée doit ensuite subir un test PCR.

Un odorat surdéveloppé

L’odorat de ces chiens est 35 fois supérieur à celui des hommes. Ce nouveau test devient assez rapide à réaliser : moins d’une minute. La personne doit se frotter la peau avec un morceau de gaze. Dans une autre salle, l’objet est ensuite reniflé par le chien. S’il est porteur du virus, l’animal se fige immédiatement. Ce dernier est régulièrement entraîné à travers des exercices où il a face à lui des objets contaminés et d’autres non. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier apprend à son chien à trouver un morceau de tissu infecté par le Covid-19, à Maison-Alfort le 13 mai 2020 (photo d\'illustration).
Un policier apprend à son chien à trouver un morceau de tissu infecté par le Covid-19, à Maison-Alfort le 13 mai 2020 (photo d'illustration). (JOEL SAGET / AFP)