Abeilles : les vols de ruches en forte hausse

Après les pesticides et les intempéries, la multiplication du vol de ruches menace l'apiculture. C'est un véritable fléau dans de nombreuses régions, notamment en Isère. Certains ont tout perdu, d'autres s'équipent pour se protéger.

Voir la vidéo
France 3

Il y a encore deux semaines, cet apiculteur venait s'occuper de ses 140 ruches. Aujourd'hui, il ne lui en reste plus que deux ; toutes les autres lui ont été volées. Cela fait cinq ans qu'il est apiculteur ici. En une nuit, tout son travail a disparu : l'équivalent de 150 000 €. Depuis dix ans, les abeilles disparaissent, notamment à cause des pesticides. Le miel attire donc les voleurs parce qu'il est rare et cher. Surveiller ces ruches est devenu une mission pour ces gendarmes ; toutes les nuits, ils font des rondes jusque dans les champs. Ces dernières semaines, autour de Vienne, en Isère, quatre apiculteurs ont pourtant été touchés. Visiblement l'œuvre de professionnels. Pour le moment, aucun responsable n'a été mis en cause. Deux pistes sont explorées : celle d'une action locale ou de bandes plus organisées.

Des puces GPS pour localiser les ruches

À quelques kilomètres de là, Gilles Deshors a décidé de s'en remettre aux nouvelles technologies. Victime d'un vol important il y a quatre ans, cet apiculteur a investi dans des puces GPS pour protéger ses ruches. Il peut ensuite la géolocaliser depuis une application et traquer ses moindres déplacements. Plus aucune de ses ruches n'a disparu, et les abeilles veillent à cacher le dispositif. Les coupables risquent gros : jusqu'à quinze ans de prison et 150 000 euros d'amende, s'ils agissent en bande organisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des abeilles sur le cadre d\'une ruche, le 7 avril 2017.
Des abeilles sur le cadre d'une ruche, le 7 avril 2017. (MAXPPP)