Tourisme : les patrons font des concessions pour attirer les saisonniers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Tourisme : les patrons font des concessions pour attirer les saisonniers
Tourisme : les patrons font des concessions pour attirer les saisonniers Tourisme : les patrons font des concessions pour attirer les saisonniers (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Richier, M.Bernouin, R.Chapelard, A.Vejux
France Télévisions
France 2
Les hôtels, restaurants et entreprises touristiques ont lancé leurs campagnes de recrutement pour la saison. Les saisonniers, qui se savent très demandés, se montrent exigeants, notamment en matière de salaire.

Les saisonniers sont de moins en moins nombreux sur le marché de l’emploi, et de plus en plus convoités. De Fréjus (Var) à Cannes (Alpes-Maritimes), les professionnels du tourisme sont prêts à faire de gros efforts pour ne pas les laisser filer. En pleine saison durant l’été 2022, la terrasse du restaurant "Les Palmiers" a dû fermer plusieurs midis. "Il me manquait cinq saisonniers pour pouvoir ouvrir le restaurant", explique le directeur, Emmanuel Quarteroni. 

Proposer de nouvelles conditions de travail 

Alors cette année, il augmente les salaires proposés : jusqu’à 2 000 euros net par mois pour un serveur, et propose des aménagements horaires. Enzo, 18 ans, postule pour travailler sur la plage privée d’un palace de Cannes. Il souhaite être payé davantage que les 9 euros de l’heure. Même stratégie pour Medoune Faye, un autre saisonnier. "Comme il y a beaucoup d’offres et moins de profils, je pense qu’ils sont conscients de ça", dit-il.

Dans une base nautique, le gérant doit embaucher une centaine de saisonniers. Il a revu les conditions de travail, de l’hébergement aux jours de repos en passant par le salaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.