Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : ce couvre-feu est "une catastrophe", estime un serveur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
chamoulaud resto
France 2
Article rédigé par
Jean Chamoulaud - France 2
France Télévisions

Un couvre-feu nocturne entre en vigueur samedi 17 octobre pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Un nouveau coup dur pour les restaurateurs. Réaction dans une brasserie à Paris jeudi 15 octobre au matin.

Les annonces d'Emmanuel Macron mercredi 14 octobre ont eu l'effet d'un choc pour les restaurateurs. Dans la brasserie parisienne où travaille Cédric, près de la gare Montparnasse, le service est normalement assuré de 6 heures du matin à 3 heures le lendemain. C'est donc six heures de service en moins pour cette brasserie à cause du couvre-feu.

"Autant fermer définitivement"

"C'est une catastrophe. On travaille déjà tous les jours à moins 60-70% de chiffre d'affaires en moins donc autant fermer définitivement que rester ouvert et travailler à perte. Nous qui avons fait tous les efforts sanitaires, on nous annonce ça comme si on était un bouc émissaire. Je travaille quatre heures en moins par jour, on fait avec, c'est comme ça, mais on a du mal à avaler", réagit, écœuré, au micro de France 2, ce serveur en poste depuis huit ans.

Des aides sont annoncées par le gouvernement pour soutenir le secteur de la restauration, de nouveau frappé en plein cœur par ces nouvelles restrictions anti-coronavirus.
 




Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.