Mairies : la semaine de 35 heures bientôt imposée à tous les employés municipaux

Publié
Mairies : la semaine de 35 heures bientôt imposée à tous les employés municipaux
France 2
Article rédigé par
H.Capelli, C.Demangeat, D.Karcher-Mourgues, M.Barrois, A.Delcourt, S.Auvray, B.de Saint Jore - France 2
France Télévisions

À compter du 1er janvier, les salariés des mairies devront tous travailler 35 heures par semaine. Pour l'heure, de nombreuses municipalités n'atteignent pas ce taux horaire, pour cause de congés supplémentaires. 

Dans quelques semaines, le quotidien des agents de la ville de Reims (Marne) changera : ils devront travailler 30 minutes de plus chaque jour. De 1 567 jours par an, voire moins selon leur ancienneté, ils devront atteindre 1 607 heures avec la nouvelle loi. Pour y arriver, la mairie a proposé plusieurs options : rester à 35 heures et perdre des congés, ou travailler 30 minutes de plus chaque jour et bénéficier de RTT. "L'objectif était très clair avec l'ensemble des agents et des partenaires sociaux, c'est de réaliser ces 1 607 heures et donc de respecter la loi. En contrepartie, bien sûr, nous donnons une certaine forme de souplesse", estime Arnaud Robinet, le maire (DD) de Reims. 

Les souplesses des mairies dans le viseur 

Certains syndicats remettent en cause la disposition légale elle-même, et estiment qu'elle pourra entraîner une suppression de postes. Le gouvernement a décidé de légiférer car de nombreuses mairies avaient accordé des avantages à leurs employés. Dans leur viseur, les congés pour le jour du droit des femmes, Mardi Gras, la Libération de Paris, la Journée du maire ou encore des ponts systématiques, qui faisaient baisser le temps de travail annuel. Certains élus résistent et s'insurgent, comme à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), au nom de la liberté des communes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.