Irresponsabilité pénale : comment juger la folie ?

L'irresponsabilité pénale est souvent un sujet sensible. Sur le plateau du 13 heures de France 2, Dominique Verdeilhan revient sur la jurisprudence française dans les cas où la folie d'une personne entre en compte.

FRANCE 2

Comment juge-t-on les fous aujourd'hui en France ? "Eh bien on juge leur folie, mais on ne juge pas leurs actes. Pour que les victimes n'aient pas l'impression qu'on leur vole un procès, la justice organise maintenant une audience publique. C'est une initiative qui a été prise après l'affaire de Romain Dupuy", commente Dominique Verdeilhan.

Le tournant de l'affaire Romain Dupuy

L'affaire Romain Dupuy a été un tournant pour la justice dans ce type d'affaires. "Vous vous souvenez, c'est ce schizophrène qui, en décembre 2004, avait tué une infirmière et une aide-soignante dans l'hôpital de Pau. Trois ans plus tard, publiquement, devant les familles des victimes et également devant les journalistes, le jeune homme avait comparu. Et nous avions ainsi effectivement constaté qu'il était dans un autre monde. La justice était déclarée incompétente, l'avait déclaré irresponsable pénalement et l'avait remis aux autorités administratives. En clair, c'était du ressort du préfet de l'hospitaliser dans une unité spécialisée", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un relief représentant le blason de la Justice et sa balance, le 17 octobre 2011 au Palais de justice de Paris. 
Un relief représentant le blason de la Justice et sa balance, le 17 octobre 2011 au Palais de justice de Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)