VIDEO. Quand Malik Djoudi ouvre les portes de son studio

Il est la sensation de la pop électro française... Malik Djoudi a composé pour Brut un morceau inédit. Et voilà comment ça s'est passé en studio.

BRUT

"On va faire un morceau et on va l'appeler "Brut". C'est un bon nom de titre, ça."

Influencé par Christophe et encensé par Etienne Daho, Malik Djoudi fait vibrer la pop électro française. En studio, il cherche, tâtonne et se lance. "Tu pars d'un son, tu le détruis un peu et tu t'en fais plusieurs éléments", explique le musicien. "Plus jeune, j'aimais beaucoup ça, faire du "sampling", c'est-à-dire enregistrer des sons et puis s'en servir après pour faire de la musique", confie Malik Djoudi.

Un autodidacte

À l’âge de 10 ans, Malik Djoudi s'intéressait déjà à la musique. "Je tapotais le piano et puis sont arrivés les premiers accords, des choses comme ça", raconte-t-il. L'artiste a appris le piano tout seul. Les cours de piano, ce n'était pas pour lui. "Je travaille vachement à l'instinct. Je suis hyper-intuitif", justifie Malik Djoudi. Composition, arrangement, écriture… L'artiste travaille totalement seul. Son mantra : laisser venir les choses et laisser faire les choses avant d'affiner peu à peu ses sons.

 

VIDEO. Quand Malik Djoudi ouvre les portes de son studio
VIDEO. Quand Malik Djoudi ouvre les portes de son studio (BRUT)