Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Éric Rochant, le showrunner du Bureau des Légendes, raconte son métier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
C'est lui qui a créé la série Le bureau des légendes. Comment il a eu l'idée, ses rapports avec la DGSE, la fabrication d'un épisode… Il raconte.
BRUT
Article rédigé par

C'est lui qui a créé la série Le bureau des légendes. Comment il a eu l'idée, ses rapports avec la DGSE, la fabrication d'un épisode… Il raconte.

"Quand j'ai eu l'idée de faire cette série sur la DGSE, j'ai été les voir en disant : 'Je vais faire une série sur vous. Ça vous plaît ou ça ne vous plaît pas ? Qu'est-ce que vous en dites ?'"

Éric Rochant est showrunner. Il est l'auteur principal de la célèbre série "Le bureau des légendes". Il travaille en collaboration avec d'autres scénaristes qui sont sous sa direction. "C'est lui qui a l'idée de la série, qui a l'idée du concept et c'est lui qui en général écrit le premier épisode", explique Éric Rochant. "Le premier épisode, ça s'appelle le pilote, ça donne le ton et ça lance le reste", poursuit-il. Si d'autres scénaristes vont écrire les prochains épisodes, le showrunner veille toutefois à ce qu'il y ait toujours une cohérence entre eux.

De l'écriture au montage

À l'issue de l'écriture du scénario, le showrunner continue de superviser pendant la réalisation des épisodes, "de telle sorte que ça soit toujours son idée qui soit là, que ça ne soit pas quelqu'un d'autre, pour ne pas que ça aille ailleurs", détaille Éric Rochant. Cela peut se traduire par le casting, entièrement pensé par le showrunner lui-même : "Il ne va pas laisser quelqu'un d'autre le soin de choisir les acteurs pour les personnages que lui-même a créés", justifie Éric Rochant. Aussi, le showrunner s'occupe de diriger le montage de la série. "C'est un auteur qui ne lâche jamais rien pendant la fabrication, donc finalement, on peut le considérer comme étant un producteur", dit Rochant.

La nouvelle saison du "Bureau des légendes" est diffusée depuis le 6 avril sur Canal+.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.