VIDEO. "L'égalité, ça se compte. La justice, ça s'applique" : le coup de gueule du réalisateur Jacques Audiard en pleine Mostra de Venise

Vingt et un films sélectionnés au Festival de Venise. Mais un seul réalisé par une femme. Une sélection déséquillibrée que le réalisateur français Jacques Audiard a vilipendé pour qu’enfin les choses changent dans le cinéma.

Voir la vidéo
BRUT

Vingt. C'est le nombre de films réalisés par des hommes sélectionnés dans le cadre de la Mostra de Venise (Italie). Parmi eux, Jacques Audiard avec son nouveau film Les Frères Sisters. Le long était présenté ce week-end et le cinéaste a saisi l'occasion, lors de la tradionnelle conférence de presse suivant la projection, pour pousser un coup de gueule. Il a déploré la forte inégalité entre les hommes et les femmes dans la sélection du festival et plus largement sur le mode de sélection. Hormis la réalisatrice Jennifer Kent présente avec The Nightingale, aucune autre réalisatrice n'a été retenue pour concourir en compétition au festival vénitien. Une situation qui ne date pas d’aujourd’hui. "Ça fait un peu près vingt-cinq ans que mes films sont dans les festivals", "Je n’ai pas vu de femme à la tête des festivals", a-t-il constaté.

"Une affaire d’égalité et de justice"

Autre problème selon Audiard : ce sont souvent les mêmes têtes, les mêmes hommes à des postes différents, évoluant… Mais étant toujours là. "Arrêtons de réfléchir à des choses comme le sexe des films, ça n’a pas de sens (…). Interrogeons-nous sur des choses simples", explique le cinéaste.  Pour le réalisateur d'Un prophète, il s’agit "d’une affaire d’égalité et de justice". "L’égalité, ça se compte. La justice, ça s’applique."

VIDEO. Égalité hommes-femmes : le coup de gueule de Jacques Audiard en pleine Mostra de Venise 
VIDEO. Égalité hommes-femmes : le coup de gueule de Jacques Audiard en pleine Mostra de Venise  (BRUT)