Occitanie : le pastel, l'or bleu de Lectoure

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Occitanie : le pastel, l'or bleu de Lectoure
Article rédigé par
M. Chevalier, C. Hilary, J.-M. Noël, P. Nfakam, drone l’Atelier DUHO - France 3
France Télévisions

Les équipes du journal du 12/13 se sont rendues en Occitanie, où le pastel, aussi surnommé "l'or bleu", permet à de nombreuses entreprises de vivre. Et également de mettre en avant leur savoir-faire, désormais reconnu par l'appellation "patrimoine immatériel de la France". Reportage.

La ville de Lectoure (Gers) se démarque des autres villes de la région, et ce, depuis très longtemps. De par son placement en hauteur, mais également par le bleu pastel, qui domine les couleurs de la ville : sur les volets, les vêtements et les murs. Abandonnée à l'arrivée des colorants artificiels, l'utilisation du pastel connaît un second souffle grâce à des passionnés, qui cultivent la plante. "Le but, c'est d'avoir une couleur, une fois sur le tissu, de très très bonne qualité", explique Jean-Marie Neels, producteur de pastel et directeur de Bleu de Lectoure. Le processus est long et méticuleux, le pastel passant par tous les états.

Le pastel, une utilisation dans tous les champs

Le savoir-faire du pastel se transmet aux plus jeunes, qui souhaitent désormais le développer de manières différentes, notamment à sa culture et ses atouts médicinaux. "Au départ, c'était une plante médicinale, on a retrouvé ces écrits sur la cicatrisation. On a essayé de comprendre, il y a presque 20 ans, ce qui pouvait donner ces propriétés", explique Carole Garcia, fondatrice du laboratoire Graine de Pastel. Les graines de pastel sont également utilisées afin d'en faire des huiles cosmétiques. Désormais inscrit au patrimoine immatériel français, la production du pastel a un bel avenir devant lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.