Le regard de la photographe Dorothea Lange sur la crise américaine de 1929

Dorothea Lange a photographié la crise aux Etats-Unis dans les années 1930. Une exposition retrace ces clichés au musée du jeu de Paume à Paris jusqu'au 27 janvier 2019.

France 3

Le musée du Jeu de Paume à Paris expose les clichés de la photographe américaine Dorothea Lange jusqu'au 27 janvier 2019. On y voit les visages de l'Amérique des années 1930, des millions d'ouvriers, d'agriculteurs, jetés sur les routes par la crise économique. 4 000 photographies sont à admirer. De 1935 à 1941, Dorothea Lange, une des rares femmes photographes de l'époque, est engagée par un organisme gouvernemental. Elle parcourt les États-Unis pour photographier les effets de la misère et rendre compte des aides sociales massives en faveur des plus pauvres.

Des photographies qui font référence

"Elle a un regard qui se tourne très souvent vers les familles, les enfants, la question de la maternité et des femmes", explique Pia Viewing, commissaire de l'exposition Dorothea Lange - Politiques du visible. "Elle a une vraie tendresse pour je dirais les populations marginales", poursuit-elle. Par exemple pour les populations afro-américaines, victimes de la crise et du racisme institutionnalisé des états du Sud. Les photographies de Dorothea Lange constituent une référence sur une époque dont les Américains se souviennent encore. Après la crise, elle photographie en 1942 les camps où 110 000 Américains d'origine japonaise sont internés suite à l'attaque de Pearl Harbor (États-Unis).

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Migrant Mother\" de Dorothea Lange (1936).
"Migrant Mother" de Dorothea Lange (1936). (THE DOROTHEA LANGE COLLECTION, THE OAKLAND MUSEUM OF CALIFORNIA, CITY OF OAKLAND)