Le Bénin réclame à la France la restitution d'oeuvres d'art

Certaines anciennes colonies souhaitent récupérer les biens pillés sous la présence française. Le Bénin est le premier pays africain à en avoir fait la demande officielle auprès du quai d'Orsay.

France 3

Les statues royales, personnages hybrides, symbolisent chaque roi du Dahomey. Le siège royal raconte la cour supportée par les esclaves. Les portes du palais d'Abomey récitent les légendes la dynastie. Ce sont ces trésors royaux qui trônent au musée du Quai Branly à Paris que le gouvernement du Bénin souhaite récupérer. Une nécessité pour l'historienne franco-béninoise Marie-Cécile Zinsou.

Loi obligatoire

"Seule une loi peut autoriser la sortie, le déclassement d'une oeuvre des collections nationales", explique Me Corinne Hershkovicth, avocate. De plus en plus d'anciens pays colonisés veulent se réapproprier leur passé. Des musées, comme le musée du Quai Branly, pourraient être vidés de leurs chefs d'oeuvre, de leur âme, de leur raison d'être. Avec ces demandes de restitution, l'histoire coloniale ravive les plaies que le temps n'efface pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Exposition « Cheveux chéris » au musée du quai Branly (Paris 7e). Du 18 septembre 2012 au 14 juillet 2013. Ouvert tous les jours, sauf le lundi.
Exposition « Cheveux chéris » au musée du quai Branly (Paris 7e). Du 18 septembre 2012 au 14 juillet 2013. Ouvert tous les jours, sauf le lundi. (ELODIE DROUARD / FTVI)