L'invité du Soir 3 : Jérôme Commandeur

Acteur, réalisateur, présentateur, Jérôme Commandeur est l'invité du Soir 3. Il revient "aux fondamentaux" avec un deuxième spectacle.

"Tout en douceur", c'est le nom du nouveau spectacle de Jérôme Commandeur, où se produit l'artiste du 3 au 21 avril prochain au Casino de Paris. Un spectacle sans réel fil conducteur. "Pas vraiment", confirme l'humoriste. "Je dirais que c'est un wok. Vous mettez plein de choses dedans, vous remuez. C'est toujours difficile de parler d'un spectacle. Ça va de mes parents, à Kim Jong-un, en passant par la mort, le régime. C'est une patte, une griffe", explique Jérôme Commandeur.

Avec une arme, l'autodérision ? "Je démarre par ça. Parce que j'en mets tellement sur la tronche de plein de gens que, quand les gens se disent 'il commence par lui-même', on peut s'autoriser à divaguer", avoue l'humoriste.

Porter un autre regard sur scène

Des travers auxquels on rit. "C'est quelque chose qui m'anime depuis longtemps. Le fait d'observer, me mettre dans un café. Dans le passé, j'observais les tics de langage des grands-parents… on est un peu des éditorialistes à notre manière. On vient porter un petit regard." 20 ans de carrière, mais seulement deux spectacles ? "Quand j'ai terminé mon premier spectacle, j''étais encore un peu émergent. Il y a plein de choses qui sont arrivées : Europe 1, les César, j'ai tourné beaucoup de films et ça s'est présenté comme ça", explique Jérôme Commandeur.

La scène, rien de plus jubilatoire. "Aujourd'hui, tout est médiatisé, il y a des caméras pour tout, on voit l'image de l'événement. Quand on réfléchit, c'est un espace noir, on ne peut pas parler, sortir son téléphone. J'en parle pour pouvoir aller plus loin. C'est une vraie cour de récré."

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Commandeur.
Jérôme Commandeur. (FRANCE 3)