Cet article date de plus de trois ans.

Histoire d'une chanson : Michel Polnareff le provocateur

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Histoire d'une chanson : Polnareff le provocateur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Chaque samedi, la rédaction de France 2 vous fait redécouvrir les tubes qui ont marqué la chanson française. "On ira tous au paradis" de Michel Polnareff est à l'honneur ce 5 mai.

En 1972, Michel Polnareff est au sommet de son art. Cette année-là, On ira tous au paradis va devenir son nouvel hymne et celui d'un spectacle tout en extravagance, Polnarevolution. La rédaction de France 2 vous propose de redécouvrir l'histoire de cette chanson qui a marqué toute une génération. Avant de chanter le paradis, Michel Polnareff a plutôt flirté avec le diable dans une France encore puritaine. L'amour avec toi est ainsi interdit à la radio passé 22 heures après une plainte de l'Église. Le look androgyne du chanteur est très critiqué, il se fait insulter et il est même blessé lors d'un concert.

9 000 francs d'amende pour son affiche

La provocation de Michel Polnareff atteint des sommets en 1972, lorsqu'il promet "le paradis aux bonnes sœurs comme aux voleurs, aux saints comme aux assassins, aux chrétiens et aux païens". On ira tous au paradis devient l'hymne de sa tournée, Polnarevolution, où le chanteur s'affiche les fesses à l'air. Il sera condamné à 9 000 francs d'amende pour cette affiche qui sera censurée. Une magnifique publicité pour remplir la salle de l'Olympia dans laquelle il s'apprête à jouer et entrer au paradis du hit-parade. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travailler dans les métiers d'art, culture, édition

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.