Dans “Journal d'un amour perdu”, Eric-Emmanuel Schmitt évoque le deuil et le devoir de l'amour

Le dramaturge, romancier et acteur est venu présenter ses deux dernières productions. Une pièce de théâtre consacrée à son ancienne professeur de piano et un roman hommage à sa mère.

France 3

Le 24 août, Eric-Emmanuel Schmitt, était l’invité du Soir 3. Le dramaturge, romancier et acteur a dévoilé les grandes lignes de sa nouvelle pièce de théâtre Madame Pylinska et le secret de Chopin, dans laquelle il aborde, de manière romancée, sa relation avec son ancienne professeure de piano. “La pièce est inspirée d’une vraie rencontre. A l’époque, ma professeure de musique avait fait le choix, pour me faire progresser, de m’éloigner du piano. Ramasser des fleurs sans faire tomber les gouttes de la rosée du matin, par exemple”, précise Eric-Emmanuel Schmitt. Une rencontre marquante en guise d’initiation à la vie.

Un roman portant sur le deuil et le bonheur

Enfin, l’écrivain, souvent dépeint de son propre aveu comme un “musicien des mots”, est également revenu sur son prochain livre, Journal d’un amour perdu. Dans cet ouvrage, il rend un hommage appuyé à sa mère et aborde le processus douloureux qu’est le deuil. Tout en reconnaissant "qu'elle aurait détesté de me voir si triste. Elle défendait l’idée d’un devoir de bonheur”, se souvient Eric-Emmanuel Schmitt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eric-Emmanuel Schmitt
Eric-Emmanuel Schmitt (France 3)