Charles Aznavour : un Français d'origine arménienne

Après la mort de Charles Aznavour, l'émotion est grande en Arménie, la terre de cœur de l’interprète de "La Bohème". Ses parents avaient fui le génocide.

France 3

Charles Aznavour est né Shahnour Vaghinag Aznavourian à Paris, dans une famille sans le sou, mais heureuse. Le bouillonnant quartier latin a été le berceau de son enfance, la France, une terre d'adoption pour cette famille exilée, qui n'oubliera jamais ses racines. Ses parents laissent derrière eux l'Arménie, un pays meurtri par le génocide. 24 avril 1915, le gouvernement turc ordonne la déportation des Arméniens. Un million et demi de personnes meurent. Une plaie béante pour le peuple arménien que chantera Charles Aznavour.

Une statue en Arménie

1988, c'est une autre tragédie arménienne qui mobilise Charles Aznavour. Un tremblement de terre vient de secouer le pays. 30 000 morts, 530 00 sans-abris. Au milieu des ruines, il peine à contenir sa douleur. "J'ai été détruit", confie-t-il. Il mobilise alors ses amis chanteurs. Une chanson pour l'Arménie et Charles Aznavour en chef d'orchestre de la solidarité. Les dons affluent pour aider le pays. Il vient en personne distribuer des jouets aux nombreux orphelins. Pour la diaspora arménienne installée en France, cette disparition est douloureuse. "J'ai perdu un père spirituel", témoigne un homme. En Arménie, Charles Aznavour a déjà sa place et sa statue. Et lorsqu'il offrait un concert, les enfants expriment la reconnaissance de tout un pays, lui, surnommé le fils prodigieux d'Arménie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chanteur Charles Aznavour le 6 avril 2012 à New York.
Le chanteur Charles Aznavour le 6 avril 2012 à New York. (STAN HONDA / AFP)