Voitures-béliers : la réponse israélienne

En matière de protection de l'espace public, faut-il multiplier l'utilisation de barrières métalliques ? C'est le cas en Israël.

FRANCE 2

À Jérusalem (Israël) ils font partie du paysage urbain. Ces dispositifs anti voiture bélier ont fait leur apparition il y a déjà quelques années, pour faire face à une vague d'attentats. Si les attaques n'ont pas cessé pour autant, les plots ont tout de même prouvé leur utilité. Le véhicule vient s'encastrer dans les montants en acier sans faire de blessés. Désormais, de nombreuses sociétés israéliennes en proposent à la vente avec pour argument d'impressionnantes vidéos de crash-test. Elles sont chargées d'illustrer leur efficacité.

La France, client numéro un

Dans le nord du pays, une société propose une barrière mobile et modulable. Elle peut être déployée en sept minutes seulement. Utilisé au départ par l'armée américaine en Irak et en Afghanistan, ce système est aujourd'hui largement vendu en Europe. En l'espace de quelques mois, la France est devenue le client numéro un de cette société israélienne. À 1 500 euros l'unité, les villes d'Avignon et de Nice ou la gare de Lyon à Paris se sont déjà équipées. Même si ces barrières ont aussi leurs limites, il en faut par exemple plusieurs pour résister à une attaque de poids lourd, lancé à pleine vitesse.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'attentat de Barcelone (Espagne) relance le débat sur la protection des sites touristiques et des lieux très fréquentés. Comment se prémunir de ces attentats à la voiture bélier ? Quelques éléments de réponse.
L'attentat de Barcelone (Espagne) relance le débat sur la protection des sites touristiques et des lieux très fréquentés. Comment se prémunir de ces attentats à la voiture bélier ? Quelques éléments de réponse. (FRANCE 2)