Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo L'armée française abandonne le Famas et adopte le fusil d'assaut allemand HK 416

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Adieu le Famas, l'armée adopte le fusil d'assaut allemand HK 416
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Il sera progressivement remplacé dès l'année prochaine.

Une page se tourne pour l'armée française. Elle va doter ses soldats de fusils d'assaut allemands HK 416 pour remplacer ses célèbres Famas. Ce choix, attendu depuis quelques semaines, a été officialisé par la direction générale de l'armement (DGA), vendredi 23 septembre.

Utilisé du désert du Mali aux rues de Paris, où il équipe les militaires de l'opération Sentinelle, le Famas vit donc ses derniers jours.  L'arme conçue au début des années 70 et fabriqué pendant trois décennies à Saint-Etienne sera progressivement remplacé dès l'année prochaine par le groupement Heckler et Koch. Tout un symbole, puisque depuis toujours les soldats français tiraient "français". Famas était d'ailleurs l'acronyme de Fusil d'assaut de la Manufacture d'armes de Saint-Etienne.

Déjà utilisé par les forces spéciales

Le HK 416 est notamment utilisé par l'armée norvégienne, ainsi qu'au sein des forces spéciales et de l'armée de l'air françaises. "Ce fusil, au calibre Otan de 5,56 mm, possède la capacité de tirer les grenades à fusil et peut recevoir un lance-grenades de 40 mm pour augmenter sa puissance de feu", précise la DGA.

Le fusil allemand était en concurrence avec l'ARX160 de l'italien Beretta et le MCX du germano-suisse Sig Sauer ainsi qu'avec le VHS2 du croate HS Produkt et le Scar du belge FN Herstal. Pas d'entreprise française dans la compétition.

Pour le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, il n'existe plus en France d'entreprises françaises capables de produire de Famas. La manufacture d'armes de Saint-Etienne, un temps reprise par Giat industries, a définitivement fermé en 2001.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.