Sous-marins : l'Australie rompt le "contrat du siècle" avec la France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sous-marins : l'Australie rompt le "contrat du siècle" avec la France
France 3
Article rédigé par
S.Perez, S.Rouil, P.Comte, France 3 Normandie, F.Dumont - France 3
France Télévisions

L'Australie a rompu le "contrat du siècle" avec la France, soit la vente de 12 sous-marins pour 56 milliards d'euros, jeudi 16 septembre. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé "un coup dans le dos". 

Un contrat historique avait été passé avec l'Australie en 2016, sous François Hollande. Il prévoyait l'achat de 12 sous-marins à la France pour 56 milliards d'euros. Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a annoncé, jeudi 16 septembre, qu'il préférait finalement négocier avec les Etats-Unis et la Grande Bretagne et a annulé le "contrat du siècle". Le pays se tourne vers des modèles à propulsion nucléaire, une technologie américaine.

"Une rupture de confiance majeure"

L'objectif derrière cette alliance entre ces trois pays est de contrer l'influence grandissante de la Chine dans la zone indopacifique, stratégique pour leurs échanges. Joe Biden parle d'un pas "historique" pour assurer "la stabilité à long terme" dans cette région. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait finalisé l'accord en 2019. Il dénonce un "coup dans le dos", ce matin, de la part du client australien et de l'allié américain. "Je pense que c'est une rupture de confiance majeure, je suis vraiment très en colère", a-t-il dénoncé dans la matinale de franceinfo. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.