Service national universel : sans maniement des armes ?

Promesse électorale d'Emmanuel Macron, le service national universel devrait avoir un autre visage que l'ancien service militaire. Il devrait se concentrer sur les valeurs civiques d'entraide, les gestes de premiers secours ou l'acquisition de réflexes en cas de situation de crise.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Emmanuel Macron l'a promis : il mettra en place un service national universel. Celui-ci ne devrait pas beaucoup ressembler au service militaire à l'ancienne, supprimé en 1997 par Jacques Chirac. Le nouveau pourrait durer un mois, serait obligatoire pour tous les jeunes à partir de 16 ans et se déroulerait au moins pour partie en internat. Selon un scénario rapporté par le Journal du Dimanche (JDD), les jeunes auraient au programme des valeurs civiques d'entraide, des gestes de premiers secours et l'acquisition de réflexes en cas de situation de crise. A priori pas de maniemant des armes ni de marches au pas ou d'apprentissage de techniques de combat, mais du sport.

Une décision devrait être prise en mai

La réaction des lycéens interrogés lundi 30 avril par les journalistes de France 2 est mitigée. Ce service national universel devrait concerner environ 700 000 jeunes par an. Problème : qui hébergera les jeunes et où seront trouvés les milliards d'euros nécessaires ? Le service national universel devrait être géré par plusieurs ministères. Emmanuel Macron devrait trancher courant mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une journée d\'appel à la préparation à la défense à Toulouse.
Une journée d'appel à la préparation à la défense à Toulouse. (MAXPPP)