La technologie au service de la lutte contre le terrorisme

Les menaces terroristes obligent les États à investir de plus en plus dans la sécurité. Le salon Milipol a ouvert ses portes ce mardi 21 novembre à Villepinte, où sont présentées les aides technologiques aux policiers.

Voir la vidéo
France 3

Dans les allées du salon Milipol au parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), un chien attise la curiosité. Un masque haute technologie est vissé sur son museau. Il est composé d'une caméra grand-angle à l'avant, une autre à l'arrière et des haut-parleurs pour pouvoir communiquer avec l'animal. Chaque masque coûte 33 000 euros. Pour faire face à la menace terroriste, les concepteurs multiplient les technologies de plus en plus pointues.

Bacs à fleurs anti-voitures-béliers

Des innovations susceptibles d'intéresser les autorités comme un drone capable de venir en aide aux secouristes ou du mobilier urbain a priori banal. En réalité, ces bacs à fleurs sont des barrières anti-voitures-béliers conçues pour résister à l'impact de véhicules allant jusqu'à 7,5 tonnes lancés à 50 km/h. Un système vendu entre 1 800 et 2 000 euros pièce.

La sécurité en France est ainsi devenue un enjeu économique majeur. Le marché a progressé de 4,2% en France en 2016 et atteint désormais un chiffre d'affaires de plus de 26 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drone de la gendarmerie française, à Saint-Astier (Dordogne), le 6 octobre 2014.
Un drone de la gendarmerie française, à Saint-Astier (Dordogne), le 6 octobre 2014. (NICOLAS TUCAT / AFP)