L'armée revoit sa stratégie énergétique pour consommer moins et mieux

L'écologie touche aussi l'armée française. Florence Parly présente vendredi 25 septembre sa stratégie pour des forces armées plus vertes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le transport blindé "Griffon".  (PHILIPE ARNASSAN / MAXPPP)

Le ministère des Armées prend le virage écologique. La ministre, Florence Parly, présente vendredi 25 septembre une nouvelle stratégie avec pour objectif de consommer moins et mieux. Ce ministère seul a la plus lourde facture énergétique de l'État : 860 millions d'euros. C'est aussi la première consommation d'énergie de l'État : 10 térawatts/heure. C'est donc sur les équipements que va principalement se porter l'effort.

Le Griffon, par exemple, est le transport de troupes blindé qui commence à équiper les régiments. En 2025 sera présenté un Griffon hybride, premier du genre, avec à la clef moins de diesel, moins de pollution, et l'atout du silence du moteur hybride en phase d'approche d'une cible.

Choisir des ressources moins polluantes

La stratégie de verdissement militaire comprend également le remplacement de 1 600 chaudières charbon ou fioul avant 2030. Des recherches sur les carburants sont aussi en cours. "Notamment le carburant aviation qui représente 50% des consommations totales du ministère. L'ensemble des aéronefs militaires a été récemment qualifié pour utiliser les carburants synthétiques qui peuvent être produits à partir des déchets ou de la biomasse. Donc, un pas technique est déjà franchi", détaille le colonel Olivier, de l'état-major des armées.

D'ici deux ans, 2 000 hectares d'emprises militaires devraient être équipés de panneaux solaires. Des recherches sont en cours pour trouver comment profiter au maximum, par exemple, de la ressource solaire au Sahel, au lieu des groupes électrogènes classiques, bruyants et polluants. Depuis trois mois est testé un générateur qui combine photovoltaïque et hydrogène.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.