L'armée de terre embarrassée par la vidéo d'un bizutage qui choque

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, des instructeurs violentaient de jeunes recrues. De quoi déclencher une vague d'indignation, et une réaction de l'armée.

FRANCE 3

L'armée est embarrassée par une vidéo qui choque et qui interroge. On y voit des recrues du 35e régiment de Belfort (Territoire de Belfort) violentées par leur instructeur. Les faits remontent au mois d'août, et la hiérarchie militaire tente de minimiser la chose, en parlant de dérive isolée. Lors d'une simulation de remise de grade, les jeunes recrues sont frappées à l'épaule, ou au thorax. Visionnée plus de 700 000 fois, la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. 

"Ce n'est pas du tout dans nos valeurs"

"C'est une dérive", assure le colonel Jean Augier, chef de corps du 35e R.I. de Belfort. "Cette dérive, elle est sanctionnée. Dès que j'en ai eu connaissance, on a fait une enquête interne pour savoir quelle était la portée de ces agissements, et les auteurs sont sanctionnés, évidemment. Ce n'est pas du tout dans nos valeurs", assure le militaire. Sur Twitter, des témoignages parlent de pratiques régulières.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'armée de terre embarrassée par la vidéo d\'un bizutage qui choque
L'armée de terre embarrassée par la vidéo d'un bizutage qui choque (FRANCE 2)