Info franceinfo Les possibilités d'implantation des éoliennes désormais fortement réduites à la demande du ministère des Armées

Pour installer des éoliennes à moins de 70 kilomètres d'un radar militaire, il faudra désormais l'autorisation du ministère des Armées. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des éoliennes dans le Var en avril 2021. (Illustration).  (SERGE MERCIER / MAXPPP)

Une nouvelle réglementation va limiter l'installation d'éoliennes dans un rayon de 70 kilomètres autour des radars militaires, a appris franceinfo dans un document d'instruction du ministère des Armées daté du 16 juin, qui entre en vigueur le 18 juin. Pour les défenseurs de l'éolien, il s'agit là d'un moratoire qui ne porte pas son nom, la zone permettant d'installer des éoliennes étant de facto fortement réduite.

Ce dossier vient d'être arbitré par Matignon au profit du ministère des Armées. Il faisait en effet l'objet d'une passe d'armes entre le ministre des Armées qui avançait des arguments liés à la sécurité et le ministère de la Transition écologique qui doit remplir des objectifs de déploiement des éoliennes. Barbara Pompilli s'en était inquiétée dans un courrier envoyé à sa collègue des Armées daté du 25 mai que franceinfo a pu consulter. Elle y rappelait que l'objectif du gouvernement était de  doubler le parc éolien terrestre en sept ans.

Les éoliennes peuvent brouiller le signal des radars selon l'armée

Ce changement de réglementation est le résultat de l'évolution d'une circulaire de 2018. La zone tampon, qui couvre actuellement un rayon de 30 kilomètres autour des radars militaires, est élargie à un rayon de 70 kilomètres. A l'intérieur de cette zone, les projets éoliens seront soumis à autorisation du ministère des Armées. Ses services étudieront la disposition des éoliennes par rapport aux radars, la nature du relief et la "faisabilité du projet au regard de la gêne occasionnée sur le radar ainsi que des exigences de sécurité nationale en matière de posture permanente de sûreté", indique le document d'instruction. Selon l'armée, les éoliennes peuvent en effet brouiller le signal des radars, par exemple en l'empêchant de détecter un avion qui passerait derrière un champ d'éoliennes.

Les projets éoliens au-delà de 70 kilomètres de tout radar militaire seront autorisés, précise le document d'instruction. Les projets éoliens à moins de cinq kilomètres d'un radar restent interdits.

Matignon précise à franceinfo qu'une clause de revoyure est prévue dans six mois pour faire le point sur le nombre de projets de parcs éoliens concernés par cette nouvelle règlementation. Si l'impact est trop important, une évolution des règles est possible.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.