Contre-espionnage : deux anciens agents français soupçonnés de trahison

Deux anciens membres des services secrets français sont accusés de trahison, d'intelligence avec une puissance étrangère, la Chine. On parle d'agissements d'une extrême gravité.

FRANCE 2

Au moins deux anciens agents français de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) auraient collaboré avec une puissance étrangère. Aucune information n'a filtré sur la nature des renseignements, ni sur la durée pendant laquelle ils auraient joué les agents doubles. La ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé la situation.

Ils encourent jusqu'à 15 ans de prison

Les deux anciens agents, aujourd'hui à la retraite, ont été mis en examen le 22 décembre dernier. Au moment des faits, ils étaient encore en activité à la DGSE. L'un aurait même recruté l'autre. Ils sont accusés de trahison, car soupçonnés d'avoir travaillé pour la Chine. Ils ont été placés en détention provisoire. La conjointe d'un des anciens agents a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire. Les agents doubles devront répondre de leurs faits devant la justice. Ils encourent jusqu'à 15 ans de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant le siège de la DGSE à Paris, le 4 juin 2015.
Des policiers devant le siège de la DGSE à Paris, le 4 juin 2015. (MARTIN BUREAU / AFP)