Cet article date de plus de sept ans.

Comment devenir enquêteur ?

Le métier d'enquêteur vous attire ? Voici quelques voies pour y parvenir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Avec le succès des séries américaines, le métier d'enquêteur a le vent en poupe. Si vous souhaitez orienter votre carrière professionnelle de manière à mener des enquêtes, vous pouvez envisager différents emplois. Pour y accéder, privilégiez les formations en droit, sciences politiques ou sécurité privée.

Le métier d'enquêteur de terrain

Trouver et interpréter des preuves matérielles, effectuer des filatures, mener des interrogatoires, résoudre une affaire grâce à des déductions logiques? voilà de quoi devrait être composé votre quotidien professionnel. Pour qu'il en soit ainsi, vous pouvez vous diriger vers le métier d'officier de police ou de gendarmerie. À la ville ou à la campagne, vous serez chargé de suivre des affaires criminelles ou délictuelles. L'accès à ces fonctions se fait sur concours. Pensez également au métier de détective privé. Vous travaillez alors à votre compte ou en tant que salarié et vous vous concentrez sur des missions confiées par des particuliers ou des entreprises : adultère, disparition, espionnage industriel, etc. Attention, la profession est réglementée et il vous faut suivre une formation homologuée et obtenir un certificat d'aptitude.

Les métiers d'encadrement

Enquêter sur le terrain c'est bien, encadrer des enquêtes c'est mieux ? de votre point de vue. Si vous vous destinez à une fonction d'encadrement, vous pouvez commencer en tant qu'enquêteur puis gravir les échelons hiérarchiques. Vous pouvez aussi passer des concours pour devenir commissaire (police nationale) ou juge d'instruction (école nationale de la magistrature). Le premier emploi vous confère un rôle de management alors que le deuxième vous offre la direction intellectuelle de l'enquête.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.