Cet article date de plus de deux ans.

Armée : opération déminage en haute mer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Armée : opération déminage en haute mer
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Exceptionnellement, France 2 a été autorisé à monter sur l'Andromède, un des chasseurs de mines de la marine nationale. Actuellement, il sillonne la Manche.

Quand le bâtiment de la Marine quitte le port de Dieppe (Seine-Maritime), les marins s'alignent fièrement sur le pont, c'est la tradition. C'est ainsi que l'Andromède commence la chasse aux mines. À bord, une cinquantaine de marins dont six plongeurs démineurs. Trois semaines d'opérations, sous le commandement de l'OTAN, avec d'autres chasseurs de mines, belges, danois et allemands. Leur mission : sillonner la Manche à la recherche de munitions non explosées de la Seconde Guerre mondiale.

700 000 munitions non explosées

Il y en aurait environ 700 000. Pour les trouver, il faut quadriller les fonds marins avec des sonars. Lorsqu'un objet d'une forme géométrique est repéré, une équipe de plongeurs démineurs embarque sur le zodiac. "On a une devise : 'La première erreur est souvent la dernière', et je pense que ça prend tout son sens quand on est au contact d'une munition", explique Hugo, second maître sur le chasseur de mines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.