Armée : la réponse du gouvernement aux familles de militaires

La ministre des Armées, Florence Parly, présentera mardi 31 octobre ses mesures pour alléger les contraintes des proches de soldats et améliorer les conditions de vie parfois précaires des militaires. France 2 a rencontré ces hommes et leurs familles.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les soldats du régiment de l'armée de terre basé à Valbonne (Alpes-Maritimes) sont parmi les plus sollicités. Quand ils ne sont pas en mission à l'étranger, ils patrouillent en France dans le cadre de l'opération Sentinelle. Au vu du contexte terroriste, ces militaires sont bien plus mobilisés qu'avant. Le maréchal Paul Des Logis est père de trois enfants. Cette année, il a passé huit mois loin de sa famille, contre moins de cinq habituellement. L'une de ses dernières missions : une opération contre Daech.

Mutations, absences à répétition...

De longs moments d'absence difficiles à gérer pour sa femme. Elle a dû faire des choix pour élever leurs enfants. Pour les aider, l'armée a créé ces structures : accueil psychologique, soutien logistique et places réservées en crèches. Le plan présenté mardi 31 octobre devrait étoffer ce dispositif. Autre difficulté pour les familles de militaires : les déménagements tous les trois ans en moyenne. Ce marin basé à Paris va changer d'affectation dans quelques mois. Il ne sait pas encore où il ira et espère que sa femme enseignante pourra le suivre avec sa fille. Depuis plusieurs mois, les familles de militaires expriment leur malaise face à ces difficultés ; c'est pour y répondre que plusieurs mesures seront annoncées mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un militaire de l\'opération Sentinelle, le 6 août 2016 à Lorient (Morbihan).
Un militaire de l'opération Sentinelle, le 6 août 2016 à Lorient (Morbihan). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)