Armée : la France s'entraîne pour la guerre des pôles

Les militaires doivent être capables de s'adapter à tous les environnements. Une équipe de France 3 a suivi un entraînement de commando au Pôle Nord.

France 3

Douze soldats, spécialistes de la montagne, se sont engagés pour un défi hors-norme. Une traversée de 200 kilomètres en autonomie totale où chaque homme traîne une cinquantaine de kilos, huit à neuf heures par jour. De violentes rafales, -30 degrés ressentis. Lancés pour deux semaines d'expédition en terre arctique, la tempête les immobilise dès le troisième jour du raid et brise plusieurs tentes. "Ce n'est pas extrêmement physique et intense sur le moment, mais c'est sur la durée. Certaines journées peuvent être longues, le paysage défile doucement, il peut faire froid, et on sait qu'on a des heures devant nous de marche", explique à France 3 le brigadier-chef Alexandre.

Comprendre les effets du grand froid

Le grand froid pour affronter cet ennemi insidieux. Les commandos de montagne s'entraînent intensément, encadrés par les alpinistes de haut niveau du groupement militaire de haute montagne. Ces montagnards chevronnés guident ensuite l'expédition polaire et organisent la vie quotidienne, en particulier la réparatrice pause nocturne. Au retour, les soldats de froid se retrouvent à Chamonix autour de la table des médecins. Objectif : mieux comprendre les effets du grand froid et améliorer le matériel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pôle
Pôle (FR3)