Xavier Beulin, le président de la FNSEA, premier syndicat agricole, est mort à l'âge de 58 ans

Xavier Beulin avait été au premier plan des négociations avec le gouvernement lors de la crise qui a touché le secteur de l'élevage à l'été 2015.

Xavier Beulin lors d\'une réunion de la Fédération nationale des syndicats d\'exploitants agricoles (FNSEA) à Sulniac (Morbihan), le 10 août 2016.
Xavier Beulin lors d'une réunion de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) à Sulniac (Morbihan), le 10 août 2016. (LOIC VENANCE / AFP)

Xavier Beulin, le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), est mort dimanche 19 février à l'âge de 58 ans, d'une crise cardiaque. Le premier syndicat d'agriculteurs, qui a annoncé sa disparition dans un communiqué, a déploré une "perte immense". Xavier Beulin, à la tête de la FNSEA depuis 2010, avait été au premier plan des négociations avec le gouvernement lors de la crise qui a touché le secteur de l'élevage à l'été 2015. 

"Un décès brutal"

"La FNSEA fait la douloureuse annonce du décès brutal de son président Xavier Beulin, a indiqué la fédération agricole dans un communiqué. Engagé depuis l'âge de 17 ans pour l'agriculture, Xavier Beulin a donné au syndicalisme et aux filières agricoles des lettres de noblesse et un élan incomparable."

Le groupe agroalimentaire Avril, que Xavier Beulin dirigeait, a également annoncé sa mort dans un communiqué distinct. La firme a salué "son énergie, son charisme et sa vision, qui ont permis l'émergence [d'une entreprise] qui est aujourd'hui un champion français".

"Un pilier du mouvement syndical agricole"

François Hollande a déploré, dimanche, "une perte majeure pour la France". "Xavier Beulin était un agriculteur passionné, attaché aux valeurs du syndicalisme paysan. C’était aussi un chef d’entreprise particulièrement dynamique qui avait su construire, avec le groupe Avril, un champion français dont il était extrêmement fier des performances en matière d’emplois et d’exportations, a ajouté le président de la République. C’est toute l’agriculture française qui est endeuillée par cette soudaine disparition."

"Xavier Beulin était un pilier du mouvement syndical agricole, a également réagi le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, dans un communiqué publié sur Twitter. Avec lui, au-delà de nos différences, j'ai toujours travaillé à trouver des solutions pour soutenir une agriculture qui traverse des moments difficiles."

"Sa disparition est un choc pour chacun", a abondé le Premier ministre, Bernard Cazeneuve. "Xavier Beulin était un agriculteur engagé, un ardent défenseur de l'agriculture et des paysans, un interlocuteur exigeant mais toujours à la recherche des solutions d'avenir pour un secteur en l'avenir duquel il croyait, a-t-il ajouté. C'était aussi un grand chef d'entreprise qui défendait l'idée qu'il n'y avait pas de contradiction entre ces activités, qu'elles concouraient toutes les deux à construire l'agriculture de demain."