Notre-Dame-des-Landes : les projets des zadistes ont été déposés

Les zadistes avaient jusqu'à ce lundi 24 avril minuit, pour remplir les formulaires individuels comportant les grandes lignes de leur projet. Sur place, la situation reste encore incertaine.

"Quel avenir pour la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ?" C'est là toute la question au lendemain de l'ultimatum fixé par le gouvernement sur les rendus des formulaires de projets. "C'est désormais la préfecture de Loire-Atlantique qui a les cartes en main", comme l'indique notre journaliste sur place, Clément Le Goff.

Une démarche collective

Les zadistes avaient jusqu'à hier soir minuit pour déposer leurs projets. "Une quarantaine ont été enregistrés. Ils vont de la boulangerie aux maréchages en passant par les activités d'élevage", informe notre correspondant. Toute la question est désormais de savoir si ces projets sont suffisamment viables aux yeux de l'État."Pour les zadistes, ce sont des projets interdépendants, mais une démarche collective." Sur les expulsions, 29 squats ont été détruits ces dernières semaines sur une centaine de lieux de vie dans la ZAD.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des occupants de Notre-Dame-des-Landes, lors de l\'évacuation de la ZAD, le 15 avril 2018.
Des occupants de Notre-Dame-des-Landes, lors de l'évacuation de la ZAD, le 15 avril 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)