Littoral : le Finistère veut transformer ses friches du bord de mer

Publié
Littoral : le Finistère veut transformer ses friches du bord de mer
Article rédigé par
T. Paga, M. Beaudouin, P. Bouvier. Images aériennes : Eyedentity, C. Le Calvé - France 2
France Télévisions

Dans le Finistère, à Moëlan-sur-Mer, un littoral bordé de terre est laissé en friche par leurs propriétaires, ce qui n'est pas du goût de la mairie, qui a décidé de leur imposer de transformer leurs parcelles en champs de poireaux ou de courges. 

Il y a quelques années, l'ancien maire a trouvé une astuce, un article oublié du code rural qui impose la mise en valeur des terres incultes. Autrement dit, les propriétaires des terrains en friche doivent s'en occuper, ou bien les confier à des agriculteurs. L'association Optim'ism en a profité la première. Sur 23 hectares, elle a semé, planté, récolté ses premiers légumes, et créé une douzaine d'emplois. Une aubaine, alors qu'en Bretagne comme ailleurs, les champs manquent pour les agriculteurs. Ces légumes ne circuits courts fournissent un tiers des cantines scolaires des environs.

350 hectares inutilisés

Des terrains trop petits, inutilisables s'ils ne sont pas mis en commun. Il faut convaincre tous les détenteurs de friche, or certains propriétaires ne veulent pas toucher à ce patrimoine. Pour l'instant, l'expérimentation est stoppée, et 350 hectares restent inutilisés. En tout dans le Finistère, ce sont des dizaines de milliers de friches qui pourraient être proposées à des agriculteurs, à condition de mieux se concerter avec les propriétaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.