Lait : quand les éleveurs gagnent plus

Un accord inédit a été passé dans la filière du lait : des éleveurs ont réussi à augmenter leurs revenus en s'entendant avec des transformateurs et avec des chaines de supermarché.

FRANCE 2

Des agriculteurs mieux payés par les industriels et la grande distribution. Une première dans le monde de la négociation commerciale. Dans ce supermarché, les consommateurs sont convaincus : les marges doivent être plus équitables pour les agriculteurs. Gilles Pousse fixe lui-même le prix du lait qu'il produit. Il est l'un des 800 producteurs qui a négocié son prix et conclu un contrat à l'année. En 2019, il sera payé 371 euros les 1 000 litres de lait, alors que la moyenne, en 2018, n'était en France que de 325 euros. Un gain annuel de 15 000 euros de chiffre d'affaires, en moyenne, pour l'exploitant.

"Retrouver de la sérénité"

Les autres éleveurs, eux, subissent le prix du marché, qui ne cesse de varier chaque mois. Gilles Pousse, lui, bénéficie d'un tarif fixe. "Ça permet de retrouver de la sérénité", dit-il. Une confiance retrouvée en collaboration avec sa laiterie, en Mayenne. Avec son lait sont fabriqués des fromages industriels, comme cette célèbre portion enrobée de cire rouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches laitières dans un champ de la commune de Cour-Saint-Maurice, le 15 novembre 2018.
Des vaches laitières dans un champ de la commune de Cour-Saint-Maurice, le 15 novembre 2018. (FRANCEINFO)