Huile d'olive : enquête sur les trafics

Les vols d'huile d'olive sont de plus en plus fréquents. En France, 35 000 litres ont été dérobés dans la Drôme fin janvier. Un vol de la même ampleur avait déjà eu lieu en mai dernier, dans l'Hérault.

FRANCE 2

L'huile d'olive est de plus en plus demandée et se vend parfois jusqu'à 20 euros le litre. De quoi faire planer la menace sur les exploitations du bassin méditerranéen, où les voleurs sévissent. Dans l'Hérault en mai dernier, c'est 35 000 litres qui ont été volés, soit un tiers de la production annuelle, pour un préjudice de 600 000 euros. Les alarmes avaient été neutralisées à l'extérieur, un camion-citerne réceptionnait l'huile volée : une opération minutieusement préparée.

Des réseaux internationaux

Face à cette menace, les producteurs sont démunis et s'interrogent sur leurs alternatives. Mais en Espagne, premier producteur mondial d'huile d'olive, les vols sévissent depuis une vingtaine d'années. Plusieurs réseaux ont été démantelés dans l'ouest du pays. Certains trafiquants internationaux ont même volé de l'huile d'olive en Espagne pour la revendre en Italie, où elle peut valoir le double. Un casse-tête pour les autorités qui cherchent à réduire ces trafics.

Le JT
Les autres sujets du JT
Tri des olives avant le pressoir
Tri des olives avant le pressoir (MAHMUD TURKIA / AFP)