Grippe aviaire : le vide sanitaire imposé dans plus de 1 000 communes

Un nouveau vide sanitaire a été imposé dans plus de 1 000 communes. À partir de ce lundi 17 avril, il ne doit plus y avoir aucun palmipède dans les élevages de cinq départements du Sud-Ouest afin d'éradiquer définitivement la grippe aviaire.

FRANCE 2

Ici, 900 canards devraient être au gavage, mais les cages resteront vides jusqu'au 29 mai, même si elles sont propres comme jamais. "On a passé plus de 70 heures à les nettoyer", explique Denise Peres, éleveuse-gaveuse de canards gras. Dans cette exploitation touchée par la grippe aviaire en décembre, le vide sanitaire s'ajoute à quatre mois d'inactivité durement ressentis. Tous les bâtiments et les terres alentour ont été traités à la chaux vive. Ils sont sains, mais il faut encore attendre. "C'est la loi, c'est pour tout le monde pareil", se résigne Denise Peres.

1 134 communes en vide sanitaire

Dans le village de Bars (Gers), où tous les éleveurs de canards sont à l'arrêt, le temps parait très long. "De quoi va-t-on vivre ? On n'a pas d'argent, on est une petite structure, qu'est-ce qu'on fait ?", s'interroge Bernard Dupuy, éleveur-gaveur de canards gras. 1 134 communes sont concernées par cette mesure de vide sanitaire. Les éleveurs craignent qu'il n'y ait pas assez de canetons pour toutes les exploitations le 29 mai prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vide sanitaire dans les élevages de canards et les fermes du sud-ouest pour éradiquer la grippe aviaire. Ici, dans un élevage de canards de Sainte-Radegonde (Gers).
Vide sanitaire dans les élevages de canards et les fermes du sud-ouest pour éradiquer la grippe aviaire. Ici, dans un élevage de canards de Sainte-Radegonde (Gers). (SEBASTIEN LAPEYRERE / MAXPPP)