Cinq raffineries et dépôts de carburants bloqués par les agriculteurs

Cinq raffineries et dépôts de carburants sont bloqués dimanche 10 juin. Il y en aura 14 lundi. Les agriculteurs dénoncent l'augmentation des importations d'huile de palme qui menacent la filière française des biocarburants.

Voir la vidéo
France 3

À la nuit tombée dimanche 10 juin, les premiers tracteurs prennent place devant la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne). Ils sont déjà plusieurs dizaines d'agriculteurs bien décidés à bloquer le site. Les camions commencent à déverser de la terre devant l'entrée et le campement pour passer la nuit s'organise.

Pas de pénurie d'essence

A l'origine de la mobilisation : l'autorisation donnée au groupe Total d'importer 300 000 tonnes par an d'huile de palme pour faire tourner l'une de ses bioraffineries. Un coup dur pour la filière française qui fournit de l'huile de colza.

Mécontents, les agriculteurs bloquent cinq sites ce soir. Ils se relaieront nuit et jour pour montrer leur colère au gouvernement. Les blocages doivent durer jusqu'à mercredi 13 juin, mais le mouvement reconductible pourrait être prolongé. Aucune pénurie d'essence n'est toutefois à craindre.

Le JT
Les autres sujets du JT
La raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), bloquée par des agriculteurs le 11 juin 2018.
La raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), bloquée par des agriculteurs le 11 juin 2018. (MAXPPP)