Alpes-Maritimes : la sécheresse "exceptionnelle" a fait perdre "30 à 35%" de ses revenus au monde agricole

Jean-Philippe Frère, vice-président de la Chambre régionale d'agriculture des Alpes-Maritimes, a expliqué, lundi sur France Bleu Azur, que la sécheresse dans le département a fait perdre "35% de production chez les maraîchers".

La sécheresse a fortement sévi durant l\'été 2017 dans les Alpes-Maritimes, comme ici à Nice avec le fleuve Paillon.
La sécheresse a fortement sévi durant l'été 2017 dans les Alpes-Maritimes, comme ici à Nice avec le fleuve Paillon. (MAXPPP)

"On n'a jamais connu ça." Le vice-président de la Chambre régionale d'agriculture des Alpes-Maritimes, Jean-Philippe Frère, a tiré la sonnette d'alarme, lundi 23 octobre sur France Bleu Azur, concernant la sécheresse persistante dans le département. "C'est une saison exceptionnelle" qui a fait perdre "30 à 35%" de ses revenus au monde agricole, a chiffré Jean-Philippe Frère.

Les Alpes-Maritimes n'ont pas connu plus de deux jours de "pluies significatives" depuis six mois, selon Météo France. "On a connu des chaleurs très fortes, mais jamais de sécheresse sur une durée aussi longue", a expliqué Jean-Philippe Frère.

L'impact est très fort sur les récoltesJean-Philippe Frèreà France Bleu Azur

Il y a eu "20 à 30% de récoltes de fourrages en moins sur les alpages. Et 35% à peu près de production en moins pour les maraîchers", a détaillé le représentant de la Chambre d'agriculture.

Une réunion d'un "comité sécheresse" est prévue, vendredi, en préfecture des Alpes-Maritimes. "Nous allons demander au préfet de trouver des solutions pour stocker l'eau dans les périodes où on en a pour prévoir les sécheresse", a assuré Jean-Philippe Frère. Selon lui, les restrictions de consommation décidées par les préfectures "qui font qu'on ne lave pas son véhicule sont insuffisantes".