Agriculture : 10% du vignoble bordelais condamné à disparaître

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Agriculture : 10% du vignoble bordelais condamné à disparaître -
Agriculture : 10% du vignoble bordelais condamné à disparaître Agriculture : 10% du vignoble bordelais condamné à disparaître - (France 2)
Article rédigé par France 2 - M.Delaunay, P.Wursthorn, A.Alvares
France Télévisions
France 2
En dehors des grands crus, les ventes de vin rouge s'effondrent. 30% des viticulteurs girondins, principalement des petits producteurs, se disent en difficulté. Pour les aider, le gouvernement vient de mettre en place une prime à l'arrachage des vignes non exploitées.

À Galgon (Gironde), une exploitation compte près de 40 hectares de vignes en plein cœur du Bordelais. Mais après les vendanges en septembre, 20% d’entre elles seront arrachées, car la production n’est plus rentable. Un crève-cœur pour le viticulteur qui a repris le domaine familial. "Plus d’offres, moins de demandes, et puis des difficultés aussi chez certains viticulteurs puisque depuis sept ans, on a une succession d’aléas climatiques", détaille Stéphane Gabard, viticulteur et président du syndicat des AOC Bordeaux et Bordeaux supérieur.

Le vin est moitié moins consommé par rapport à il y a 50 ans

Dans le Bordelais, un vigneron sur cinq est concerné par cet arrachage anticipé. L’État accorde à la rentrée 6 000 euros pour chaque hectare enlevé. Une aide pour éviter que les producteurs abandonnent leurs vignes et que celles-ci transmettent des maladies aux vignes encore saines. En France, le vin est moitié moins consommé qu'il y a 50 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.