Métiers en tension : la pénurie de travailleurs, un problème à l'échelle européenne

Une trentaine de députés de la Nupes mais aussi de l’aile gauche de la majorité appellent à des régularisations de sans-papiers dans les métiers en tension dans une tribune commune publiée dans "Libération". Une solution à la pénurie de main-d’œuvre qui frappe toute l’Europe.
Article rédigé par France Info - Caroline Félix
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La pénurie de travailleurs touche toute l'Europe et risque d'empirer avec le vieillissement de la population. (GOOGLE MAPS)

En France, beaucoup d'emplois sont non pourvus, ce qui pousse le gouvernement à réfléchir dans sa loi immigration à titre de séjour spécifique pour les métiers en tension. Insuffisant, contrent des députés et sénateurs Renaissance, Modem, Liot, et de la Nupes (EELV, PCF, PS) qui publient une tribune dans Libération pour réclamer la régularisation des travailleurs sans papier.

>> Loi immigration : des parlementaires de l'aile gauche de la majorité et de la Nupes signent une tribune pour défendre un texte "humaniste"

Un problème qui touche en fait toute l’Europe. Dans l'Union européenne sur l'ensemble des emplois, 1,2% restaient vacants il y a 10 ans, désormais, c'est plus du double : 3%. Dans le détail, les pénuries concernent surtout la construction, les soins, les sciences et l'ingénierie.

Les pays les plus touchés sont la Belgique, les Pays-Bas et l'Autriche avec près de 5% d'emplois non pourvus. Le manque de main d'œuvre est tel qu'en Autriche, par exemple, déjà un quart des salariés sont étrangers. L'Allemagne aussi est à la peine avec deux millions de postes vacants. Et face à la pénurie de travailleurs, elle est justement en train de voter une réforme pour faciliter l'obtention de la nationalité allemande et attirer les travailleurs étrangers. 

Vieillissement des populations, pénibilité ou manque de compétences

Une politique assumée. Le chancelier Olaf Scholz a lui-même lancé un appel au forum économique de Davos : "Ceux qui veulent se retrousser les manches sont les bienvenus en Allemagne !", a-t-il déclaré. L'Espagne aussi facilite le séjour des étrangers. Le pays cherche des travailleurs dans les domaines de l'agriculture et l'hôtellerie. Et il n'y a pas que les gouvernement de gauche qui desserrent la vis : l'Italie, dirigée par la populiste Giorgia Meloni, a aussi relevé le nombre de travailleurs non européens autorisé sur son territoire. Même la Hongrie, qui est dirigée par un gouvernement très défavorable à l'immigration, accorde depuis 2021, plus facilement des visas de travail à des ressortissants de certains pays d'Asie et des Balkans. L'an dernier, le nombre de travailleurs non européens a ainsi augmenté de 14% en Hongrie, selon des chiffres cités par le Monde.

Selon la commission européenne, la situation n’est pas près de s’améliorer. Au contraire, elle prévoit que ce problème de pénurie de main-d’œuvre va s'accentuer. En cause globalement, le vieillissement de la population car la proportion d'actifs va continuer de diminuer. À cela s'ajoutent d'autres facteurs d'après la commission européenne. Certaines professions peinent à recruter à cause de la pénibilité du travail comme dans le nettoyage, la restauration, chez les routiers mais aussi dans la santé, médecins, infirmiers, aides-soignants. Pour d'autres métiers, c'est tout simplement le manque de compétence et de formation qui fait défaut avec le développement de nouveaux métiers dans la transition écologique et le numérique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.