Londres : Uber perd sa licence d'exploitation

Surprise générale à Londres (Royaume-Uni). La compagnie de chauffeurs s'est vue retirer sa licence d'exploitation ce 22 septembre. 

FRANCE 2

Va-t-on vers une désuberisation ? À Londres (Royaume-Uni), la compagnie de chauffeurs Uber vient de voir sa licence d'exploitation révoquée. 40 000 voitures sont concernées. Alors, pourquoi cette décision ? "Ça a été une vraie surprise ce matin, 22 septembre. Alors, effectivement, la licence d'Uber arrive à expiration dans 10 jours et elle ne sera pas renouvelée", rapporte Loïc de La Mornais, en direct de Londres.

21 jours pour faire appel

La décision a ébranlé toutes les rues de la capitale britannique ce vendredi matin. C'est l'autorité de régulation des transports qui a décidé de ne pas renouveler la licence d'Uber à compter du 30 septembre prochain. "C'est un choc. J'en ai les larmes aux yeux. [...] Ça pourrait changer toute ma vie de famille", confie un chauffeur d'Uber. Pour des millions d'utilisateurs, c'est aussi un réflexe bien pratique qui risque de disparaître. Mais l'autorité des transports, qui dépend du maire de Londres, avait Uber dans le collimateur depuis plusieurs affaires d'agressions de passagers. La compagnie américaine, elle, a prévenu que 40 000 emplois étaient en jeu. Elle a 21 jours pour faire appel de la décision des autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le spécialiste américain des véhicules de transport avec chauffeur (VTC) n\'aura plus le droit d\'exercer à Londres à partir du 30 septembre 2017.
Le spécialiste américain des véhicules de transport avec chauffeur (VTC) n'aura plus le droit d'exercer à Londres à partir du 30 septembre 2017. (Toby Melville / REUTERS)