Cet article date de plus de quatre ans.

Le centre Amazon de Saran en grève tous les week-ends jusqu'à Noël

Alors que Noël approche, les syndicats CGT et FO appellent les salariés du centre logistique Amazon de Saran, dans le Loiret, à se mettre en grève tous les week-ends jusqu'à la fin de l'année pour contester un projet d'heures supplémentaires obligatoires.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Un débrayage des salariés Amazon sur le site de Saran dans le Loiret en mai 2014. © Maxppp)

Pour Amazon, c'est un mouvement social qui tombe très mal, en plein pic d'activité pour les commandes de fin d'année sur internet. Les syndicats CGT et FO appellent les salariés du géant américain de la vente par correspondance à se mettre en grève ce samedi et tous les samedis qui suivent jusqu'au 26 décembre.

Un projet d'heures supplémentaires imposées

Les représentants des employés dénoncent la décision du groupe de mettre en place des heures supplémentaires obligatoires, notamment le week-end, sur tous ses entrepôts en France. Si ce projet était adopté, les salariés d'Amazon, qui travaillent actuellement  six jours sur sept pour faire face à la hausse de l'activité de fin d'année, n'auraient plus leur mot à dire sur leur charge de travail : au-delà de 35 heures par semaine, ils seraient payés plus mais ne pourraient pas refuser de venir travailler. Inacceptable, pour Sébastien Boissonnet, le délégué CGT de la plateforme Amazon de Saran, qui demande aux dirigeants de "renforcer les équipes de nuit et de week-end " tout en conservant les heures supplémentaires "sur la base du volontariat ".

Sébastien Boissonnet ( CGT Amazon) : "Les heures supplémentaires doivent rester sur la base du volontariat" - 0
--'--
--'--

Du côté de la direction d'Amazon, on précise que ce dispositif a été mis en place pour "répondre au pic d'activité rencontré au moment de Noël" et que le mouvement de grève ne devrait pas avoir d'impact sur les délais de livraisons de l'entreprise de commerce en ligne. Le groupe Amazon a déjà doublé ses effectifs pour les fêtes de fin d'année en recrutant des intérimaires sur le site de Saran où travaillent au total 2500 personnes.

Pas de rassemblement de grévistes en raison de l'état d'urgence

En raison de l'état d'urgence, prolongé en France jusqu'au 26 février 2016 suite aux attentats de Paris, les manifestations publiques sont interdites. Faute de pouvoir organiser des rassemblements devant le site Amazon de Saran, la CGT et FO ont donc appellé les salariés grévistes à rester chez eux aujourd'hui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.